Lions Clubs
Sans considération d'ethnie, de religion ou de politique, les Lions interviennent aux niveaux local, régional, national et international afin d'apporter des solutions concrètes à des problématiques sociales, médicales, éducatives et environnementales.  
TECHNIQUES : La Pyssanka, l’œuf décoré ukrainien
L’œuf décoré associé au culte du soleil de printemps et de la déesse-mère, symbole de la renaissance à la vie, a traversé les millénaires. On y a associé la résurrection du Christ mais il garde encore aujourd’hui son rôle de talisman. C’est la raison pour laquelle la confection d’une pyssanka, mot qui signifie œuf écrit car on y inscrit des symboles, s’accompagnait autrefois de tout un rituel.
Les pyssanky (prononcer « péssannké »), décorées de symboles appropriés à la destination de l’offrande étaient confectionnées par les seules femmes sous le toit familial, à la nuit tombée quand le calme régnait dans la maison. Le travail s’effectuait dans un silence entrecoupé de chants rituels annonçant le printemps. Ces incantations étaient sensées transmettre à l’œuf (cru) toutes les forces du Bien.
Les motifs de base sont simples :
Les lignes sont droites, brisées, ondulées, en méandre, en volute, en spirale.
Le svastika ou croix brisée est le symbole solaire par excellence. On le retrouve dans tout le monde indo-européen depuis l’Inde jusqu’en Bretagne. Les quatre branches symbolisent les quatre éléments (eau, air, terre, feu) mais aussi les quatre saisons ou les quatre points cardinaux. Le svastika sert à exprimer le bonheur, la santé, la prospérité, la richesse, la sagesse. La combinaison de plusieurs svastikas donne plusieurs autres motifs dont l’un est appelé les 48 triangles où chaque triangle est porteur d’un bien de la nature.
Le triquètre, lui aussi symbole solaire est aussi connu dans le monde celte, il symbolise l’amour, l’éternité, la paix. C’est l’expression de la trinité indo-européenne et chrétienne.
La rosace ou l’étoile à quatre ou huit branches symbolise la lumière, la pureté, la beauté, la perfection.
A ces trois motifs de base viennent s’ajouter les symboles végétaux (l’arbre de vie, la feuille de chêne ou d’aubier, les fleurs stylisées, les épis de blé), les symboles animaux (le daim, le cerf, le bélier, le cheval, les oiseaux - coq, poule, paon -) et les symboles chrétiens (la croix, l’église, le raisin, la colombe, le poisson).
La symbolique des couleurs est également très importante. Les couleurs les plus employées sont le rouge (soleil, amour, résurrection), le noir (éternité, constance de la matière), le jaune (jeunesse, bonheur, abondance, charité), l’orange (force et ambition) et le brun ocre (la pureté). Autrefois on y ajoutait un peu de vert (santé, tempérance), le bleu était assez peu employé. Aujourd’hui, on utilise toute la gamme des couleurs et les motifs sont devenus plus complexes et plus variés.
La nuit de Pâques - Vèlékdène - (le Grand Jour), toute la famille va à l’église avec le panier rempli des mets rituels (babka - la brioche de Pâques -, le beurre, le lard, le sel, les pyssanky et les krachanky - œufs cuits et teints - que l’on mangera). On s’offre des pyssanky en se souhaitant le bonheur, la santé, la prospérité. On en dépose sur la tombe des ancêtres. Autrefois, on déposait une pyssanka dans le premier et le dernier sillon d’un champ pour avoir une récolte abondante, près des ruches pour avoir du bon miel ou encore sur le toit de la maison pour détourner la foudre.
Aujourd’hui, un peu partout en Europe, nombre de créateurs présentent des œufs artistiquement décorés mais en Ukraine l’œuf, décoré de symboles, est resté l’expression du renouveau annuel de la nature en osmose avec le cosmos et la pyssanka est devenue au fil des âges l’une des expressions de l’art national ukrainien.
© Salon International de l'Oeuf Décoré |   intranet  |   infos légales  |   nous contacter